• www.thomassankara.netLe site dédié à la mémoire du capitaine Isidore Thomas Sankara
  • Un héro national
  • La liberté, pas un vain mot
  • La décomcratie
  • La révolution
  • A bas l'impérialisme!
  • La tombe du capitaineTuez Sankara, des milliers de Sankara naîtront !
  • En avant avec le peuple
  • La patrie ou la mort, nous vaincrons
www.thomassankara.net1 Un héro national2 La liberté, pas un vain mot3 La décomcratie4 La révolution5 A bas l'impérialisme!6 La tombe du capitaine7 En avant avec le peuple8 La patrie ou la mort, nous vaincrons9

[Thomas Sankara webSite]

Thomas Sankara a légué aux générations futures la verve et l’énergie de l’espoir, l’emblème de la probité et la conscience historique de l’inaliénabilité de la lutte contre toutes oppressions.

A travers ce site, dédié au capitaine Thomas Sankara, nous essayons de mettre en place une plateforme regroupant tous les oeuvres (films, photos, discours, interviews, publications, livres et bien d’autres...)

SIGNER LA PETITION : Justice pour thomas sankara, justice pour l'afrique


public|spip|ecrire:signer_petition

Signatures : 13890

FRANCAIS ¦ ITALIANO ¦ ENGLISH ¦ DEUTSCH ¦ ESPAÑOL

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Maitre Farama à la sortie du tribunal le 30 avril 2014 : "Certains juges burkinabè sont proches du pouvoir"

Sommaire Interview de maitre Farama le 5 mars 2014 interview de Maitre Farama le 30 avril 2014 Le Tribunal qui devait se prononcer le 5 mars sur l’expertise de la tombe de Thomas Sankara a renvoyé sa décision au 2 avril 2014, puis au 30 avril pour finalement se déclarer incompétent. Rappelons qu’il s’agit d’une procédure lancée par les avocats de la famille de Thomas Sankara, pour vérifier que Thomas Sankara est bien enterré à l’endroit supposé de la tombe au (...)


« Justice pour Thomas Sankara, Justice pour l’Afrique », la mobilisation doit s’amplifier

Sommaire COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Ce 5 mars 2014, la justice a encore repoussé au 2 avril sa décision sur l’identification des corps enterrés à Dagnoen. Jusqu’à quand les juges burkinabè saisis de cette affaire vont-ils tergiverser ? Il s’agit pourtant d’une demande du comité des droits de l’homme de l’ONU datant de 2006, faisant suite aux actions de la CIJS (Campagne internationale justice pour Sankara). Après avoir plusieurs fois (...)


Lecture croisée des livres de deux acteurs de la Révolution

Sommaire Le jugement de Adama Touré sur Jean- Baptiste Noaga Oualian de Saglba Yaméogo Publié dans le numéro 35 du bimensuel MUTATIONS daté du 15 août 2013 Deux livres écrits par des acteurs de la Révolution décrivent les difficultés de cohabitation entre organisations politiques membres du Conseil national de la révolution (CNR). Il s’agit de « Une vie de Militant Ma lutte du collège à la révolution de Thomas Sankara » écrit par Adama Touré (voir un présentation du livre à (...)


Interpellation de la LIPAD au cardinal Zoungrana pour son soutien au CMRPN (7 décembre 1982)

Nous publions ci-dessous un document datant de la période où le combat politique atteignait son paroxysme, qui allait préparer la révolution burkinabè. La LIPAD (Ligue Patriotique pour le Développement), était une émanation du PAI (parti africain de l’indépendance) qui lui restait clandestin. La LIPAD a ainsi pu à la fin des années 70, avoir une activité publique contribuant à la formation de la conscience politique anti-impérialiste des voltaïques. Des dirigeants politiques comme (...)


Le soutien politique et la professionnalisation des femmes tisserands (sous la révolution)

Nous publions ci-dessus un extrait d’un article publié sous le titre "Le tissage chez les Mossi du Burkina Faso : dynamisme d’un savoir-faire traditionnel" publié dans la revue Afrique contemporaine 1/2006 (no 217), p. 203-215. Le livre cité plusieurs fois dans l’article "Sankara, T. (2001), L’émancipation des femmes et la lutte de libération de l’Afrique, Pathfinder Press, Toronto." n’est autre que l’édition du discours de Thomas Sankara prononcé (...)


Thomas Sankara ou la révolution assassinée

Cet article est l’introduction du numéro spécial de http://www.pambazuka.org/fr/issue/300, d’octobre 2013, consacré à Thomas Sankara. (NDLR) de Tidiane Kassé Publié dans le Numéro 300 du 25 octobre 2013 de pambazuka.org Le Burkina a vécu avec Thomas Sankara quatre années d’un pouvoir populaire où tous les défis étaient à hauteur d’homme, parce que sa volonté politique s’élevait au-delà des facteurs d’inertie sociale et féodale, défiant les règles de (...)


Revisiter Thomas Sankara 26 ans plus tard : Oser inventer le futur

par Amy Biney texte traduit de l’anglais par Elisabeth Nyffenegger publié dans le numéro 300 http://pambazuka.org/fr du 24 octobre 2013 consacré à Thomas Sankara. Thomas Sankara reste l’un des fils les plus illustres du panafricanisme, mais ses pensées et ses actions au cours de sa courte vie ne doivent pas être oubliées par une nouvelle génération d’Africains. Surtout à notre époque, elles doivent être mises en œuvre afin de transformer la vie de la population (...)


Thomas Sankara assassiné il y a 26 ans : Même mort, l’homme dérange toujours

Sommaire Vers un renouveau politique pour les Sankaristes ? Gaston SAWADOGO Publié dans le N°266 de l’Evènement data du 25 octobre 2013 En marge de la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbes sur sa tombe, le concert en hommage prévu pour se tenir sur le terrain jouxtant la mairie de l’arrondissement N°5 de Ouagadougou (mairie de l’ancien arrondissement de Bogodogo) n’a finalement pas eu lieu à l’espace indiqué. Selon la mairie, la fin de non-recevoir (...)


Sankara n’est pas mort de Julie Jaroszewski

Publié sur http://www.femmesdechambre.be le 15 octobre 2013 Ce 15 octobre, le Burkina Faso célèbre les vingt-six ans de la mort de son leader révolutionnaire Thomas Sankara. Dans une Afrique de l’Ouest en profonde mutation géopolitique, sa pensée ainsi que les fruits de la révolution culturelle opérée ne cessent de porter le « peuple des hommes intègres » vers la patrie du Faso libre. Et, comme se plaisent à palabrer les burkinabés : « Si l’homme blanc a inventé la montre, (...)


Thomas Sankara et la nouvelle renaissance africaine

Sakosablig Agun Mod texte traduit de l’anglais par Elisabeth Nyffenegger publié dans le numéro 300 http://pambazuka.org/frspécial du 24 octobre 2013 consacré à Thomas Sankara. L’Afrique d’aujourd’hui est violemment patriotique, pleinement consciente du nouvel environnement mondial et prête à s’engager dans le commerce et le soutien des uns aux autres. La jeunesse d’aujourd’hui est violemment patriotique, panafricaniste et réagira. C’est (...)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs :

Suivre la vie du site fr    ?

61 visiteurs en ce moment

visiteurs_connectes