Accueil > Français > DOCUMENTS > Discours


Discours de Thomas Sankara en direction de le jeunesse, 14 mai 1983 à Bobo-Dioulasso

La restranscription de ce discours a été assurée au Burkina Faso par Abdu Wahad Zoungo, Joseph Sawadogo, Ludovic Yigo et Inoussa Ouedraogo. Qu’ils soient ici remerciés. Il manque quelques phrases à la fin qui étaient effacés dans l’enregistrement. Thomas Sankara sera arrêté 3 jours après
« Un chat est un chat »
Une jeunesse mobilisée est dangereuse, une jeunesse mobilisée est une puissance qui effraye même les bombes atomiques. Il y en a qui possède les bombes atomiques et (...)


"Développement prêt-à-porter : Non ! Développement sur mesure : Oui" Discours du président Thomas Sankara du 4 août 1986

Ce discours n’existait que sous forme de fichier audio (vous pouvez l’écouter à http://www.thomassankara.net/spip.php?rubrique74). Il était donc resté jusqu’ici inédit et n’avait donc pas été publié. La retranscription a été pour l’essentiel réalisée par Ulysse Perez. Qu’il soit ici remercié.
La rédaction du site
Camarades,
Chers amis invités, permettez moi tout d’abord de saluer l’esprit de communion qui aujourd’hui, au Burkina Faso, (...)


"Susciter l’homme de la liberté contre l’homme du destin" discours du président Thomas Sankara du 4 août 1985

Ce discours n’existait que sous forme de fichier audio. Il était donc resté jusqu’ici inédit et n’avait donc pas été publié. La retranscription a été réalisée par Ulysse Perez. Qu’il soit ici remercié. La rédaction du site
Camarades de la Révolution démocratique et populaire,
Avant toute chose, je voudrais demander à chacun de nous d’observer une minute de silence, minute de silence en hommage, à la mémoire de nos chers disparus, tous ceux qui, connus ou (...)


L’intervention que devait faire Thomas Sankara à la réunion du 15 octobre 1987 au soir

Retrouvé par le journaliste Denis de Montgolfier (voir la présentation du livre où il a été publié à http://www.thomassankara.net/spip.php?article1134), que nous tenons à remercier ici, ce discours est de toute première importance.
Quelques rappels afin de bien analyser son contenu. La crise perdurait au sein du CNR. Sankara avait convoqué une réunion de l’OMR (Organisation des militaires révolutionnaires), le 15 octobre au soir où il devait prononcé ce discours. En effet peu de (...)


Blaise Compaoré et Thomas Sankara dans le texte à propos du conflit israelo palestinien

Lorsque nous avons pris connaissance du discours de Blaise Compaoré à l’assemblée générale de l’ONU en septembre 2009, nous avons été particulièrement frappés par le manque de clarté si ce n’est de courage dans la position énoncée à propos de la question palestinienne par l’actuel président du Burkina Faso. Nous avions en souvenir ce que Sankara, lui, avait déclaré. Des militantes de SURVIE nous ont fait parvenir le récit de la marche sur Gaza décembre 2009, janvier (...)


Appel de Gaoua sur la qualité de l’enseignement au Burkina Faso - 17 octobre 1986.

APPEL DE GAOUA[1]
SUR LA QUALITE DE L’ENSEIGNEMENT AU BURKINA FASO
Discours du Capitaine Thomas Sankara prononcé le 17 octobre 1986
Camarades militants et militantes de la Révolution Démocratique et Populaire,
Camarades Enseignants,
Camarades Parents d’Elèves, Camarades Elèves
Nous voici encore une fois à la rentrée scolaire, plus exactement en période de rentrée scolaire, tant il est vrai que les problèmes posés ne sont jamais des problèmes d’un jour ni même de (...)


Discours prononcé au Sommet des Non alignés de New Delhi en mars 1983

Discours prononcé au Sommet des Non alignés de New Delhi en mars 1983
Madame le Président, Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de gouvernement, honorables, délégués,
Au nom du peuple voltaïque, au nom du Conseil de Salut du Peuple, de son président le médecin Commandant Jean Baptiste Ouedraogo, et en mon nom personnel, je voudrais tout d’abord remercier et féliciter le peuple et le gouvernement indien d’avoir accepté d’abriter le 7eme sommet du mouvement (...)


Discours de Sankara à l’ONU le 4 octobre 1984 (texte intégral)

DISCOURS DE THOMAS SANKARA
DEVANT L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES
La Liberté se conquiert
Le 4 octobre 1984, Sankara s’adresse à la Trente-neuvième session de l’Assemblée générale des Nations Unies. La source de son discours ci-après est une brochure distribuée par la représentation du Burkina Faso auprès des Nations Unies.
Monsieur le Président, Monsieur le secrétaire Général,
Honorables représentants de la Communauté internationale
Je viens en ces (...)


Hommage à Che Guevara - 8 octobre 1987

Ce discours a été prononcé le 8 octobre 1987 à Ouagadougou, dans le cadre d’une cérémonie honorant la vie de Che Guevara tué 20 ans plus tôt. Une délégation cubaine comprenant Camilo Guevara March, le fils du Che, y assistait. A noter que Sankara sera assassiné une semaine plus tard et c’est sans doute une de ses dernières apparitions publiques, un de ses derniers discours. Les crochets indiquent des passages peu audibles dans l’enregistrement qui a servi à la (...)


Discours prononcé devant le congrès du SUVESS le 10 décembre 1982

Ce discours a été prononcé après le coup d’Etat du 7 novembre qui a renversée le CMRPN (Comité Militaire de Redressement National) et la prise du pouvoir de militaires regroupés au sein du CSP (Comité du Salut du Peuple). Sankara sera nommé premier ministre le 10 janvier 1983 après un lutte interne au sein du CSP, entre les militaires "progressistes" regroupés autour de Sankara et ceux qui seront qualifiés de "réactionnaires".
Discours prononcé par le capitaine (...)


Discours d’orientation politique - 2 octobre 1983

On pourra aussi écouter ce discours prononcé par Thomas Sankara à l’adresse http://www.thomassankara.net/spip.php?article1265.
Discours d’orientation politique2 octobre 1983 Peuple de Haute-Volta,Camarades militantes et militants de la révolution:Notre pays au cours de cette année 1983 a connu des moments d’une intensité particulière qui laisse encore des empreintes indélébiles dans l’esprit de bien des concitoyens. La lutte du peuple voltaïque a connu durant cette (...)


Nous préférons un pas avec le peuple que dix pas sans le peuple - 4 Août 1987

Nous préférons un pas avec le peuple que dix pas sans le peuple
4 Août 1987
Honorables invités de l’Union soviétique, du Togo, du Bénin, du Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Cap-Vert, de l’Angola, de l’Éthiopie, de la République arabe sahraouie démocratique, de la Libye, de l’Algérie, de l’Iran, de Cuba, de France, d’Italie ; chers amis du Burkina Faso venus du Sénégal, de la Belgique et de l’Espagne ; Camarades (...)


Nous avons besoin d’un peuple convaincu plutôt que d’un peuple vaincu - 2 Octobre 1987

Nous avons besoin d’un peuple convaincu plutôt que d’un peuple vaincu 2 Octobre 1987 Camarades militantes et militants de la Révolution démocratique et populaire, chers amis du Burkina Faso : Aujourd’hui nous célébrons le quatrième anniversaire de notre guide ; notre guide d’action révolutionnaire, notre guide idéologique, le Discours d’orientation politique (DOP). Tenkodogo a été choisi pour abriter ces manifestations, pour concentrer les pensées des (...)


La libération de la femme : une exigence du futur - 8 mars 1987

La libération de la femme : une exigence du futur 8 mars 1987 Il n’est pas courant qu’un homme ait à s’adresser à tant et tant de femmes à la fois. Il n’est pas courant non plus qu’un homme ait à suggérer à tant et tant de femmes à la fois, les nouvelles batailles à engager. La première timidité de l’homme lui vient dès le moment où il a conscience qu’il regarde une femme. Aussi, camarades militantes, vous comprendrez que malgré la joie et le (...)


Ne pas se laisser entraîner dans des combats inutiles - 3 Janvier 1986

Ne pas se laisser entraîner dans des combats inutiles.
3 Janvier 1986
Le discours suivant, a été publié par Sidwaya le 6 janvier 1986
Camarades militantes et militants de la Révolution démocratique et populaire :
C’était le 25 décembre 1985 ; l’année tirait à sa fin quand nos populations ont été bombardées. Elles ont été bombardées par des avions, elles ont été blessées, tuées par des chars et par des militaires venus de l’autre côté. Nous avons alors riposté. Face à (...)


Pages : 0 | 15


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs :

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site DOCUMENTS  Suivre la vie du site Discours   ?

71 visiteurs en ce moment

visiteurs_connectes