Par Issouf OUEDRAOGO

Le Président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry et des anciens compagnons de l’illustre disparu ont procédé à l’inauguration le 31 mai 2021 à Ouagadougou du centre Valère Somé pour l’innovation politique pour les jeunes et le développement endogène. Ce centre sera un tremplin de formation, de partage d’expériences politiques pour les jeunes et de promotion des idées de Valère Somé. Pour y arriver, le centre procédera à l’organisation de conférences, de veillées – débats, de séminaires de formation et à la conduite d’études empiriques.

Perpétuer l’œuvre de l’auteur du Discours d’orientation politique (DOP) de la Révolution sankariste, Valère Somé, telle est la feuille de route du Centre qui porte son nom. En effet, le Centre Valère Somé pour l’Innovation politique est un organisme non gouvernemental de droit burkinabè, à but non lucratif, et apolitique qui se veut un carrefour de rencontres, d’échanges, de partages, de formations, de recherches, d’éveil, d’éducation et de vulgarisation des idéaux, des valeurs et des principes qui ont guidé l’action de grandes figures politiques tant burkinabè (Thomas Sankara, Joseph Ki-Zerbo,Lamizana,etc.) qu’africains (Kwamé N’ krumah,…)

Le Centre Valère Somé se veut un espace ouvert, dédié à un débat contradictoire fécond et ce, sans distinction de race, d’ethnie, de religion ni d’appartenance politique. Il se veut un creuset, un quartier général (QG), pour la promotion d’idées alternatives, notamment l’expérience politique de 1983 à 1987 au Burkina Faso.

Dans ce Centre Valère Somé, on enseignera toutes les bonnes pratiques de la période révolutionnaire et constituer une véritable courroie de transmission, un pont entre la génération actuelle et celle des militants des années 1970-1980 qui ont donné une part de leur vie pour que triomphe la révolution d’août 1983.

Le centre Valère Somé ©infoh24

En choisissant de donner au centre le nom Valère Somé, il s’agit ni plus, ni moins que de rendre un vibrant hommage à un homme d’actions, de principes, et surtout à un théoricien d’idées sociopolitiques ; et à travers cette illustre personnalité, il s’agit de saluer la contribution au développement de plusieurs autres intellectuels burkinabè et personnalités politiques d’ici et d’ailleurs. C’est cela, notre mission a déclaré Inoussa Ouédraogo, directeur exécutif du centre.

En effet, le Centre Valère Somé pour l’Innovation politique ambitionne offrir à la jeunesse burkinabè en particulier et celle africaine en général, un cadre de formation citoyenne, politique, idéologique, géopolitique et géostratégique. « Ce centre vise à perpétuer le travail que Valère Somé avait commencé. Nous voulons former dans ce centre des hommes d’État capable de contribuer à la construction de notre pays » a précisé le directeur exécutif du Centre, Inoussa Ouédraogo.

L’intérieur du centre Valère Somé ©infoh24

Cette cérémonie d’inauguration a connu la présence des camarades d’enfance et des compagnons de lutte de l’idéologue de la révolution. Notamment Guy Yogo, Germaine Pitroipa, Sory Ouattara, Firmin Diallo et Louis Armand Ouali. Tour à tour, ils ont fait des témoignages et ont rendu hommage à l’illustre disparu.

Des camarades, compagnons et parents de Valère à la cérémonie d’ouverture du centre ©infoh24

Pour Dr Guy Yogo, l’auteur du Discours d’orientation politique (DOP) de la révolution était aussi sensible à la souffrance « Je ne peux pas dire le nombre de fois que Valère m’a serré et a coulé des larmes. Nous avons connu l’exil ensemble et c’était une période difficile » souligne-t-il. Quant à Louis Armand Ouali, il a fait des révélations sur la vie de Valère après les événements du 15 octobre 1987. «Je l’ai connu à Gaoua, lui et le capitaine Thomas Sankara. Nous étions leurs petits frères. Après l’assassinat de Thomas Sankara le 15 octobre 1987, Valère Somé était dans une cachette, je suis celui qui l’a exfiltré du pays. Je luis ai dit que peut-être la personne chez qui il va aller peut le trahir mais pas moi » a indiqué le conseiller spécial du Président Roch Kaboré.

Dr Guy Yogo©infoh24

Selon le directeur exécutif du Centre, Inoussa Ouédraogo, le centre a été créé sur initiative de Valère Somé. « Un soir, il m’a dit qu’il va aller à la retraite dans quelques mois et qu’il aura de l’argent pour ouvrir un centre de formation pour les jeunes. Il avait même en son temps obtenu du fondateur du lycée Newton une salle où on se rencontrait régulièrement pour préparer l’ouverture du centre » a-t-il témoigné. Pour le représentant de la famille, Sylvestre Somé, ce centre est une idée vraiment de valère Somé. « Ce centre entre en droite ligne des idées de Valère. Lorsqu’il était à l’université de Dakar, quand il venait pour ses vacances, il nous encadrait dans les différentes matières » a-t-il soutenu.

Le directeur exécutif du Centre, Inoussa Ouédraogo ©infoh24

Le centre Valère Somé pour l’innovation politique pour les jeunes et le développement endogène est situé dans le quartier Zone I de Ouagadougou. C’est un espace de promotion du savoir, du savoir-faire et du savoir être, puisés des connaissances ancestrales et contemporaines afin de participer à l’édification d’un Burkina Faso fort et d’une Afrique débout à jamais. A terme, il est question de former des Hommes d’États au service du Burkina Faso et de l’Afrique.

Issouf OUEDRAOGO

Source : https://www.infoh24.info/formation-politique-des-jeunes-la-nouvelle-mission-du-centre-valere-some

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp!
SVP saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.