Après le poème ci-dessous, vous trouverez une longue présentation de Bikontine


De tous les temps des micmacs que dévient le FASO

Le Faso ton pays est devenu un champ de maïs que les singes rouges ont saccagé les nuits passées

Et les singes bruns les ont succédés le jour qu’on est.

Les complots sanglants d’hier sous-land et superflus ont engendré des avortons aux yeux envieux

Trois jours successifs je n’entendais que ton nom qui revenait de tout type de jacassement,

les tintamarres aphrodisiaques qui ont gonflé tout sang impur

Avec rage tu as été évoqué, on a fait trop de discours de tes discours

Sans lassitude parler de toi comme à la guerre les sanglots, l’hibernation

De cesser le feu

Alors s’est aggravé le marasme du développement du pauvre et sa terre rugueuse

Moi j’étais là chaque fois sans mot la langue perdue, interloqué

C’est ainsi depuis trente-trois ans à vau-l’eau on entend tout

Tu es devenu le tapage de l’histoire, le vacarme de certain charognard

Des saprophytes dans le bois dur  t’évoquent alors qu’ils rongent la charpente à moitié nue

Avec entêtement les messes noires continuent par la prière d’une langue ignorée

En vantant de louer Dieu et combattre Satan

Quelle titanesque confusion et d’égrenage de chapelet de tristesse

Tout se muscle et s’alourdit au fond de moi oh tumeur cancéreuse qui me pèse

Moi, fils bla-bla

Mes oreilles remplies de mensonge

Je cherche les yeux ternes la direction de l’est et de l’ouest

Car le soleil se lève au nord et se couche au sud à présent

C’est ainsi si celui qui mendiait à vos portes devient le maître

C’est ainsi quand la patrie te sort par les narines telle la morve

C’est ainsi quand le miroir de ton temps est à Hollywood ou entre Jakarta  et Paris

C’est ainsi…

Le Faso n’est plus la Haute Volta il est vrai

Ton pays est aussi loin d’arriver vers le Burkina Faso que tu as couronné ta vie durant

Il s’est malheureusement retrouvé là-bas coincé quelque part

J’attends qu’il rentre au pays avec la même volonté d’esprit que tu lui as impulsée

J’espère que c’est juste une panne mécanique d’un appareil qui va avancer

Et que ce n’est pas un bateau qui a percuté la glace en pleine mer pendant que le moteur tourne à plein pied

Je pense à lui entre des cauchemars et des visions de mirage et à grosse goutte de suaire

Que ta mémoire restaure à travers de justes actions et l’idéal

Conjugué de tous ceux qui ont mis l’Afrique en marche

J’espère surtout,

Que les perversions héritées du colonialisme

Et l’embastillement de nos vaillants fils par le néo-colonialisme

Seront d’un autre temps dans l’histoire des peuples qui « s’assument » s’ils s’assument…

Certes j’ai l’air furieux  je suis foudroyant de ma colère

C’est ça. Les trahisons meurtrières en Afrique

Les assassinats politiques les dominations raciales et culturelles

Insurgent mes sens et ma raison d’être

Je ne manquerai pas de plume et d’encre

Je le ferai  savoir à toute génération consciente qui se veut et qui se réalise

Mes yeux coulent à terre et mes larmes dans mon ventre mais, j’ai la force d’aller au bout du tunnel

C’est à ton exemple SANKARA fils de SANKARA (Respect aux dignes fils)

Walkouè


Présentation de Bikontine

Bikontine et son compère Sanou Domba à la kora - La Dernière trompette © Frédérique Lagny
Bikontine et son compère Sanou Domba à la kora – La Dernière trompette © Frédérique Lagny

Ci-dessous la présentation de Bikontine issue de son site personnel (https://bikontine.blog4ever.com)

Bikontine  essaie des rôles  au théâtre après l’école primaire, au sein d’un centre d’apprentissage de métier, et en 2000 il se forme au théâtre (6 mois) au LAC (Laboratoire art et culture) à OUAGADOUGOU.

Il s’installe à Bobo-Dioulasso en 2005, renforce sa formation au jeu d’acteur avec TRACES THEATRES et intègre la compagnie comme comédien ;

En parallèle il fait des animations culturelles avec les enfants à l’ESPACE JEUNESSE RENCONTRE de DAFRA, devient pendant un an et demi Co-animateur du centre multimédia tout en donnant des cours d’initiation en informatique.

En 2006 il embrasse l’oralité avec la MAISON DE LA PAROLE ; Il se met avec des conteurs de Bobo-Dioulasso pour fonder l’association la SOURCE. Il reçoit les premières soirées de conte dans le quartier de cette association.

En 2007 il est invité avec l’association au festival YELEEN, participe à l’atelier animé par Ludovic SOULIMAN (français).

2007-2014 il est animateur ciné débat, formateur chez CINOMADE ou notamment il participe à l’élaboration de scénario (film sur le droit de l’enfant). Pour la structure il déroche et traduit trois film (du dioula au français) fait doublure voix (moré et dioula).

En 2008 avec le MUSEE DE LA MUSIQUE (Bobo-Dioulasso) il anime en tant que conteur le programme pédagogique.

En 2009 il est conteur invité à YELEEN pour les plateaux, de Ouagadougou à Bobo-Dioulasso.

Après la radio en 2014 (8 mois sonorisation du grand marché et 2 mois municipale/ Bobo-Dioulasso) il participe à 2 sessions de classe découverte avec Moïse TOURE (France) et Aristide TARNAGDA (Burkina) autour de la tragédie Grec.

Il devient conteur fabuleux (en français) de l’émission de la RTB2 (la voix de l’enfant) qui est rediffusée sur la chaîne nationale pendant (1 an)

2016 il va vers les circassiens et mène son travail artistique entre Ouagadougou Bobo-Dioulasso

Source : https://bikontine.blog4ever.com/kontyn-conte 


Bikontine est aussi le principal protagoniste du film Sankara n’est pas mort de Lucie Viver dont on trouvera une présentation à http://www.thomassankara.net/sankara-nest-pas-mort-un-film-de-lucie-viver/ qui a reçu plusieurs prix dans les festivals internationaux, et bénéficié d’un bon accueil lors de sa sortie en France.

Dans le film, la réalisatrice le suit le long du trajet du rail au Burkina, y compris jusqu’à son prolongement vers le nord du pays qu’avait entrepris de construire le Président du Thomas Sankara lorsqu’il dirigeait la Révolution dans son pays. Prétexte à des rencontres avec les habitants du Burkina, tout en évoquant la figure du Président Thomas Sankara.

Bikontine a rejoint l’équipe du site thomassankara.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire svp!
SVP saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.